Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 18:55

        
   
Malgré la courte euphorie sur la place des marchés financier mondiaux après les mesures prises par les politiques bourgeoises, la crise n’a pas finit d’être devant nous a l’instar des dires des larbins qui s'esclaffent jours et nuits proclamant la fin de la catastrophe ! Alors, oui le devoir des communistes c’est d’analyser la crise, comme le fait déjà le rédacteur en chef de « En avant camarade ! » et comme l’a entrepris la JCML du Rhône sur leur journal l’Etoile rouge. Mais ce qui va être décisif dans l’avenir proche c’est la façon dont les marxistes-léninistes vont user de tactiques pour que la crise économique transforme un prolétariat qui depuis des années subit dans un état comatique toutes les offensives du Capital en un prolétariat révolutionnaire. Le constat sur le terrain est inquiétant pour tous les prolétaires, ils sont inquiets pour leurs emplois, inquiets pour leur pouvoir d’achat, inquiets pour l’avenir de leurs enfants…

 

 

         Quelles réponses nous leurs donnerons et sous quelle forme ? Partir du fait que nous sommes très faibles et peu représentés en France. Peut être faudrait-il tenter de recréer des associations prolétariennes comme l’ont fait Marx et Engels dans les années 1840-1850 quand il n’existait pas encore de parti. Avec ou sans nous, la classe ouvrière va, au fur et à mesure que la crise s’accentuera, chercher des solutions, ou va entreprendre des révoltes spontanées (on peut imaginer que le recours qu’elle trouvera serait de briser leurs machines). C’est durant cette période où la classe ouvrière acculée face a la crise, aura besoin d’une avant garde qui non seulement expliquera la crise mais en sera le front dirigeant de la lutte, bien évidemment il nous manque encore une fois l’outil indispensable c'est-à-dire le parti, mais un travail d’explication et d’agitation peut dors et déjà être fait.

 

 

         « La crise prouve que les ouvriers ne peuvent pas se borner à la lutte pour obtenir des capitalistes telles ou telles concessions isolées… la faillite se produit et les capitalistes, non seulement reprennent toutes les concessions qu’ils avaient faites, mais profitent encore de l’impuissance des ouvriers pour diminuer encore les salaires. Et il en sera fatalement ainsi jusqu’au jour où les armées du prolétariat socialiste renverseront la domination du capital et de la propriété privée. » (Lénine)


            La jeunesse de Pau entreprend à cet effet une analyse non seulement sur la crise mais aussi sur la direction du mouvement, sur la forme qu’il faudra lui donner. Il semble évident que le travail prioritaire a tous les éléments révolutionnaires c’est bien la construction du parti d’avant-garde, car sans lui le prolétariat est déjà perdu dans l’âpre lutte qui l’attend face aux requins capitalistes.

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Travail historique et théorique
commenter cet article

commentaires