Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 15:49

 7

Depuis 2002 , les Etats bourgeois européens ont mis en place un nouveau système de coopération policière visant à expulser toute personne coupable d’un crime reconnu dans les frontières de son pays d’origine afin d’y être remis aux forces de police . On nous a servis ce système comme un moyen de lutte contre les assassins et violeurs , les faux-monnayeurs et les politiciens corrompus . Tout cela , c’est bien joli mais dans la réalité , que révèlent les faits ? Ce que tout les militants politiques , progressistes et révolutionnaires craignaient . Le mandat d’arrêt européen (MAE) est un outil de répression contre les militants progressistes résidant en Europe .

Le Pays Basque , connu pour être depuis plusieurs décénnies le laboratoire d’expérimentation des techniques de répression les plus modernes , est encore , à l’échelle européen , le premier touché par les déclarations de MAE en série contre son mouvement révolutionaire d’émancipation nationale . Depuis que le tribunal de Pau , en décembre dernier , a validé l’extradition d’Aurore Martin (militante basque ayant la citoyenneté française), condamné à être livrée aux autorités judiciaires espagnoles , ce sont au moins trois MAE supplémentaires qui ont été validés et appliqués en moins de deux mois . De plus en plus de militants basques vivent aujourd’hui avec la menace permanente de se voir remettre une citation à comparaître et une validation de MAE . La semaine dernière , huit jeunes appartenant à l’organisation SEGI ( mouvement révolutionnaire de la jeunesse basque interdit par le gouvernement espagnol mais légal de ce coté des Pyrénées ) originaires du Pays Basque sud et menacés par le MAE , ont décidé de s’afficher publiquement en occupant la salle Bentaberri d’Ispoure pour dénoncer l’emploi du MAE comme arme des Etats bourgeois européens contre les militants révolutionnaires . Cette semaine , il n’en reste plus qu’un en liberté ! Les Etats bourgeois impérialistes feront tout pour maintenir un tel instrument d’oppression .

Aujourd’hui , les Etats français et espagnol se servent du Pays Basque pour expérimenter ce qu’ils , et d’autres Etats avec eux , feront demain , à savoir livrer l’ensemble des militants révolutionnaires réfugiés dans les différents pays à la répression policière et à la justice de leur Etats d’origine , justice servant les intérêts des capitalistes , des impérialistes . Le mandat d’arrêt européen , en tant qu’épée de Damoclès suspendu au-dessus de la tête de tout homme et de toute femme combattant les bourgeois et leurs Etats doit être abrogé et ne le sera que par la lutte .

La Jeunesse Communiste Marxiste-Léniniste adresse ses sincères salutations aux militants de SEGI en lutte contre le MAE et sa solidarité avec l’ensemble des victimes de ce décret ainsi qu’avec tout militant qu’il menace ou menacera demain .

 

Devant la menace que représente le mandat d’arrêt européen pour les droits civils et politiques , la JCML se joint aux camarades de SEGI et exige son abrogation ainsi que l’arrêt immédiat des poursuites en cours et la libération des militants de SEGI .

 

 

 

Le Vendredi 04 Mars ,

Direction centrale de la JCML

 

Drapeaux-Basques-et-Communistes-Berlin-2010-manifestation-R

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires

Tourtaux 04/03/2011 19:12


Je vais publier cet article camarades