Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 10:17

DECLARATION DU RASSEMBLEMENT ORGANISE DES COMMUNISTES MARXISTES-LENINISTES ( ROCML )

 

APRES LA MORT DE MOUAMMAR KADHAFI

 

 

Mouammar Kadhafi est mort le 20 octobre 2011, blessé au cours d’une attaque aérienne de l’OTAN, lynché et achevé après sa capture par les mercenaires du CNT.

Ce dénouement est un succès pour l’impérialisme, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les peuples. Même s’il ne soutenait pas la nature et les formes de l’Etat de la Jamahiriya, le ROCML déplore cette issue et condamne l’écoeurante jubilation politico-médiatique qui l’accompagne.

 

1

 

Cette fin marque l’échec de la résistance acharnée des forces armées libyennes pourtant bien organisées, entraînées et soutenues par une partie importante de la population. Face à l’intervention prolongée et méthodique des forces armées de l’OTAN supérieures en moyens militaires (en particulier la maîtrise totale de l’espace aérien) avec l’ordre de tout détruire pour ouvrir la voie aux attaques terrestres de leurs mercenaires locaux, le combat était inégal. Les puissances impérialistes occidentales, et la France notamment, avaient décidé d’éliminer Kadhafi. La guerre a accompli cette volonté, au prix de la destruction matérielle de tout un pays et de dizaines de milliers de victimes civiles que l’intervention de l’OTAN était cyniquement censée protéger.

La suite montrera quel type de pouvoir politique fantoche sortira des rivalités au sein du CNT et comment les richesses de la Libye seront partagées entre les puissances impérialistes et l’aristocratie rentière locale.

Une résistance armée prolongée des forces fidèles à Kadhafi pourrait compliquer l’installation et la consolidation rapide du nouvel ordre colonial.

 

2

 

La décision des puissances impérialistes occidentales d’en finir  (y compris par une guerre de destruction massive) avec le pouvoir de Mouammar Kadhafi, montre le caractère vital pour elles du contrôler de manière absolue leurs zones de domination politique et de pillage des richesses naturelles.

Jouant sur leurs contradictions, Kadhafi entretenait avec les puissances impérialistes des relations instables, aléatoires, parfois imprévisibles et paradoxales. En échange d’une levée de l’embargo, il avait rouvert les vannes du pétrole libyen aux compagnies occidentales Il était reçu en grande pompe il n’y a pas si longtemps, à Paris, par celui-là même qui a co-ordonné son assassinat. En jeu, la recherche de juteux contrats commerciaux, d’armements, de BTP, de communications, de services…et d’exploitation des ressources pétrolières.

Comme ce fut le cas pour Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, la faute de Kadhafi fut de ne pas toujours tenir ses promesses, de ne pas fermer la route à la pénétration des nouveaux impérialismes concurrents (la Chine et la Russie notamment), et d’encourager les autres pays d’Afrique à résister aux pressions accrues des vieilles puissances coloniales.

Après l’Irak, l’Afghanistan, la Yougoslavie, la Côte d’Ivoire, la guerre contre la Libye montre que les pays impérialistes occidentaux sont prêts à tout pour barrer la route à leurs rivaux et qu’il est désormais interdit aux pays dominés de prendre des libertés vis-à-vis de leurs maîtres actuels.

La crise économique mondiale de surproduction aiguise les rivalités entre puissances impérialistes anciennes et nouvelles et en même temps entre les puissances impérialistes et les peuples dominés qui veulent s’émanciper de leur tutelle. De nouvelles guerres de domination ou de reconquête coloniale vont éclater. Les médias aux ordres des monopoles capitalistes y préparent quotidiennement l’opinion.

Ex puissance coloniale ayant réussi à maintenir sa domination sur ses anciennes colonies, la France est particulièrement en pointe dans les actes de guerre destinées à maintenir ou à imposer des pouvoirs fantoches. La responsabilité des communistes en France n’en est que plus grande.

 

3

 

Le ROCML constate qu’aucun mouvement ne s’est dressé en France contre l’intervention de l’armée impérialiste française contre la Libye.

Deux cents mille personnes avaient manifesté à Paris avant l’invasion de l’Irak par les forces armées étasuniennes. Contre l’agression française en Libye, RIEN !  Au mieux, des déclarations.

Le ROCML déplore cette absence de mobilisation des forces anti-impérialistes qui, d’habitude, se manifestent contre les guerres de type colonial.

Que les partis de droite soutiennent la guerre impérialiste, c’est normal. Qu’à cette occasion le parti socialiste et les verts accordent leur soutien à Sarkozy n’est pas pour surprendre des communistes marxistes-léninistes : Les socialistes, qu’ils soient peints en rose ou en vert, ont toujours soutenu les guerres de l’impérialisme français. Que le PCF se borne à des critiques de nature humaniste et n’entreprenne aucune action susceptible de le mettre en contradiction avec son candidat aux présidentielles, le social-démocrate populiste Mélenchon, que le NPA refuse de combattre l’impérialisme au nom d’une prétendue défense de la démocratie… Cela non plus n’a rien pour surprendre.

En revanche, que dans la mouvance communiste se réclamant du marxisme-léninisme, il n’ait pas été possible de trouver le moyen pour organiser et agir ensemble contre la guerre de notre propre impérialisme contre la Libye, cela nous interpelle directement.

 

Sans aller dans le détail des quelques tentatives restées sans suite pour lancer une dynamique unitaire (appel du ROCML le 21 mars , lettre ouverte de la JCML le 20 mai et proposition de déclaration commune de la RCC le 23 juin), aucune volonté d’action concrète commune contre la guerre impérialiste française en Libye ne s’est manifestée nationalement du côté d’organisations de la mouvance marxiste-léniniste comme le PCOF, l’URCF, le PRCF…Toutes ont fait des déclarations, mais aucune n’a fait de proposition aux autres organisations communistes marxistes-léninistes pour organiser ensemble un front le plus large possible pour combattre la guerre impérialiste, aucune n’a répondu positivement aux quelques initiatives lancées.

 

Le ROCML engage l’ensemble des adhérents des organisations qui se réclament du marxisme-léninisme à réfléchir à cette situation et à interpeller leurs dirigeants sur leur absence d’initiative unitaire alors que la situation concrète l’imposait.

 

Le système impérialiste mondial est en passe d’exploser car son espace d’expansion est limité. L’arrivée de nouvelles puissances dans cet espace contraint les anciennes à défendre leurs zones avec une agressivité accrue et les rivalités qui les opposent entre elles conduisent à de nouvelles guerres.

Pour sa part, le ROCML est  prêt à discuter toute proposition allant dans le sens de la construction d’un mouvement large contre les guerres impérialistes et en premier lieu contre celles perpétrées par l’impérialisme français.

Des paroles, il faut passer aux actes !

 

Le secrétariat du ROCML

 

Paris le 23 octobre 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires

Tietie007 18/11/2011 07:16


Déjà on ne peut présumer de l'avenir de la Libye et lorsqu'un dictateur tombe, c'est toujours une bonne chose. Segundo, je ne pense que Kadhafi ait été un jour la marionnette de l'impérialisme
occidental ...


jcml Pau 17/11/2011 23:20


L'impérialisme est une notion économique pour définir le capitalisme du XXème et du XXIème siècle par Lénine. Il l'a expliqué dans L'impérialisme, stade suprême du capitalisme.
Quand on parle d'impérialisme, c'est de cela dont nous faisons référence. C'est un système économique où des pays en dominent d'autres. La France, les Etats Unis et la Chine récemment sont des pays
impérialistes.

Kadhafi est un dictateur qui a servi l'impérialisme français mais qui s'est révélé être trop instable pour les pilleurs de ce monde. Nous ne le soutenons pas, et nous ne pensons pas que le fait
qu'il ne soit plus de ce monde est réglé la question.

La question, c'est est ce que le renversement de Kadhafi par l'intervention étrangère a apporté une amélioration pour le prolétariat libyen ? A cette réponse nous répondons par la négative.

Contrairement à Sarko, nous n'avons nous jamais soutenu Kadhafi qui a éliminé les communistes de son pays, mais nous ne crions pas avec les loups, avec ceux qui comparent la Libye à l'Espagne
républicaine de 36.

Sarko n'est pas un révolutionnaire. Il a montré par sa politique qu'il était dans le camps de la contre révolution. Il est du côté de ceux qui affament l'Afrique et les peuples du monde.

Voila pourquoi on a prioritairement adressé notre critique sur la France impérialiste et colonisatrice !


Tietie007 17/11/2011 20:14


Le problème, c'est qu'on met sous le terme "impérialiste", un peu tout et n'importe quoi ! Et puis faire tomber un dictateur, est-ce une bonne chose oui ou non ?


jcml Pau 17/11/2011 15:54


Nous ne soutenons pas Kadhafi. Combattre l'impérialisme français ne signifie pas soutenir Kadhafi. La même chose se posait pour Gbagbo...

Apparemment, mettre le doigt sur le caractère impérialiste et criminel de l'impérialisme français choque ! Dure réalité !


Tietie007 16/11/2011 13:59


L'ennemi de mes ennemis sont mes amis ...c'est curieux qu'un mouvement marxiste soutienne des dictateurs, même si ceux-ci sont anti-américains ...Pourquoi pas soutenir Ahmadinejad aussi, tant qu'on
y est !