Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 15:31

Nous avons atteint depuis quelques temps une nouvelle étape dans la crise d’un Capitalisme pourrissant et le peuple la subit de plein fouet. Pour nous détourner des vraies réponses, les sociaux démocrates ont inventé une nouvelle doctrine politique totalement inédite : le Sarkozisme !

Un Président "méchant, petit, bling-bling, avec des tics" disent les réformistes, qui veut passer les banlieues au karcher et qui n’a pas la dignité présidentielle.

 

Avec les élections qui se préparent, la gauche capitaliste ressort le fameux « untel est méchant »pour attaquer la droite, sans pour autant remettre en cause le système économique dans lequel nous vivons (et qui leur est profitable), basé sur l’inégalité et l’exploitation, l’injustice et l’oppression. Car oui, si on galère aujourd’hui, ce n’est pas à cause de Sarko. Un seul homme n’est pas assez fort pour être responsable de tous nos malheurs. Par contre, c’est la faute de la bourgeoisie, qui s’en met plein les poches en volant le fruit de notre production ! C’est la faute du Capitalisme ! Nous payons tous les jours les conséquences de la faillite de ce système pourrissant car la crise est dans sa nature. C’est la bourgeoisie qui a installé Sarko et c’est elle qui le virera s’il ne défend pas assez bien ses intérêts. Mais, que ce soit bien clair : nous n’avons pas notre mot à dire là-dedans. Nous devons nous contenter de subir. Et si nous nous révoltons, la bourgeoisie, quelle que soit sa « couleur politique », sera là pour nous réprimer.

 

De plus, on a bien pu voir le flop qu’a fait le No Sarko Day ! Il n’y avait personne, et heureusement, d’ailleurs, car ça n’en valait vraiment pas la peine !

 

Mais bon, admettons, Sarko est un vilain pas beau : virons-le. Oui, si Sarko partait, ce serait comment ? Cessons de rêver : l’avenir n’en serait pas plus radieux ! On a déjà vu la gauche à la présidence et au gouvernement. La vie n'a pas changé pour les classes populaires avec les gouvernements PS-PC, malgré les promesses. Et cela parce qu'il n'est pas possible de changer le système de l'intérieur, en restant dans le cadre du système capitalisme et en respectant les institutions bourgeoises. Aussi, s'ils remplacent Sarko en 2012, ils répondront aux attentes de la bourgeoisie, afin de rester en place, quoi qu’en pensent ceux qui ont encore de l’espoir dans les organisations réformistes.

 

Quelle alternative le PS a-t-il à proposer à la politique sécuritaire de Sarkozy ? Aucune ! Lors de son université d'été, le PS n'a su que dénoncer le manque d'efficacité de la politique répressive de Sarkozy et donc revendiqué de pouvoir mieux assurer la répression !

Cela se vérifie dans la pratique, il suffit de constater quelle a été la politique menée par les organisations politiques sociales démocrates, y compris le PCF : une politique anti-immigrés, répressive et impérialiste. La suppression de la nationalité est une idée venue tout droit du PS, à l’origine ! Des charters, des reconduites à la frontières, le PS ne s'en est jamais privé. Il y a un accord de fond entre tous les partis politiques bourgeois sur ces sujets.

 

Ils crient au fascisme ? Mais la bourgeoisie n’a pas besoin du fascisme pour être violemment répressive. Les valeurs de “Liberté, Egalité et Fraternité” encensées lors de la manifestation du 4 Septembre, 140ème anniversaire de la IIIème république, que représentent-elles ? Rien de plus qu’un joli masque qui cache la répression, les licenciements, les assassinats politiques (oui oui, dans notre belle République démocratique, le militant basque Jon Anza a fait, en 2009, les frais de cette répression qui, face à un trop grand niveau de contestation, va jusqu’au meurtre)…

 

Certains profitent de ce jour pour commémorer le 140ème anniversaire de la IIIème République. Mais qu’a-t-elle fait, cette IIIème République ? Elle est d’abord née dans le sang des Communards, qui luttaient pour la liberté et la justice ! En effet, durant ses quatre premières années d’existence, les conseils de guerre arrêtaient, condamnaient au bagne ou assassinaient les citoyens suspects ! Puis elle a commencé par imposer le français sur son territoire, marginalisant et mettant au ban de la société ceux qui voulaient continuer à parler la langue de leurs ancêtres, la langue de leur pays. Ensuite, elle a envoyé son prolétariat crever sous les bombes et les balles en 1914. En plein milieu de cette boucherie que fut la première guerre mondiale, elle massacra ces mêmes prolétaires qui refusaient de se battre pour le Capital et les intérêts de la bourgeoisie. Alors que l’URSS se construisait, la IIIème République envoyait des troupes aider les fascistes russes à lutter contre le Socialisme. Pendant la guerre de la République Ibérique contre les troupes fascistes menées par Franco, la IIIème République « protégea » l’argent de la Banque d’Espagne… jusqu’à ce que Franco se hisse au pouvoir, aussi elle lui rendit… On est entre gens de bonne compagnie ! Et puis cette IIIème République est morte comme elle née : en effet, en confiant les pleins pouvoirs à un vieillard gâteux mais aussi un grand partisan du fascisme (P. Pétain), elle s’est sabordée pour mieux ouvrir la voie aux troupes fascistes du IIIème Reich, avec le soutien de la quasi totalité des députés.

 

Nous, communistes, ne pouvons pas nous associer à cette mascarade pré-électorale ! Les partis, réformistes ou conservateurs, font tous la même chose, quelque soit leur place au sein de l’Assemblée ou leur logo : ils ont les mêmes idées et sont aussi pourris les uns que les autres ! Aujourd’hui, en ce 4 Septembre 2010, ce n’est pas Sarkozy que nous devons blâmer, ni la IIIème République que nous devons encenser. Nous ne nous réveillons pas à l'approche des élections pour ensuite trahir nos engagements.

Nous défendons par contre les intérêts du prolétariat et des classes populaires contre la bourgeoisie, qu'elle soit à l'UMP ou au PS. Nous luttons contre la répression que subissent les classes populaires. Nous construisons l'unité du prolétariat sur le territoire de France en luttant contre le racisme et contre les politiques anti-immigrés. Nous lutterons contre chaque offensive que la bourgeoisie mène contre nos droits, que ce soit contre notre droit à la retraite ou nos libertés. Nous devons nous battre pour notre avenir, pour nos retraites, nous serons tous dans la rue le 7 Septembre.

Mais nous devons surtout nous battre contre le Capitalisme, afin de l’abattre et de construire sur les ruines de l’ancien système le Socialisme, où nous pourrons enfin supprimer les rapports d’inégalité et d’exploitation et reprendre aux profiteurs ce qui nous appartient ! C'est en renforçant le camp du prolétariat que nous parviendrons à repousser les offensives de la bourgeoisie et à remporter les victoires décisives qui nous permettrons d’atteindre notre but révolutionnaire !

La JCML organise la jeunesse dans cette perspective, et le ROCML a pour objectif de construire le parti qui nous permettra de réaliser cet objectif.

 

 

En avant dans la lutte contre l’Etat bourgeois et ses laquais !

Vive la Révolution prolétarienne ! Vive le Socialisme !

 

Photos-0092.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires