Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 11:31

 

La JCML est solidaire avec les 4 accusés de Villiers Le Bel, condamnés à de lourdes peines ce dimanche 4 Juillet.

Ces condamnations sont la vengeance spectaculaire de l'État bourgeois et de sa police à l'encontre de ceux qui ont osé le défier et s'attaquer à elle. Les condamnés l'ont été sur la foi de témoignages anonymes, obtenus après une campagne d'appel à la délation rémunérée, en l'absence de toute preuve matérielle et malgré la rétractation de certains témoins.

La jeunesse des quartiers populaires s'est dressée à de maintes reprises ces dernières années contre l'État. En 2005, elle a su mener un mouvement qui malgré les couvre-feux et la répression policière a embrasé durant 3 semaines toute la France. D'importantesémeutes ont eu lieu depuis dans plusieurs villes, dont Villiers-Le-Bel, en 2007.

Ce procès était celui d'individus, de la jeunesse populaire d'une ville et de toutes les banlieues de l'État français. La jeunesse de banlieue a été décrite lors du procès comme une horde de barbares, dont la révolte n'aurait aucun sens autre qu'une violence innée : telle est la vision d'eux qu'a la bourgeoisie.

Alors que dans le même temps, l'enquête sur la mort des deux adolescents percutés par une voiture de police qui avait déclenché les émeutes de Villiers-Le-Bel est enterrée. La jeunesse de cette ville a rendu la seule justice qu'elle pouvait espérer en se révoltant contre la police et l'État bourgeois.

Les peines visent à terrifier cette jeunesse des banlieues et à la dissuader de se mettre en mouvement pour lutter contre ses ennemis, la bourgeoisie et l'État qui la sert.

Mais cette répression ne pourra arrêter la révolte de la jeunesse des quartiers populaires. Le capitalisme en crise est incapable d'assurer le minimum d'avenir à une masse croissante de la jeunesse. La bourgeoisie, chaque jour, mène des attaques contre nos droits. Les mouvements des banlieues et leur revendication d'égalité portent l'intérêt de la majorité de la jeunesse de toute la France.

Néanmoins, tant qu'existeront des exploiteurs et des exploités, cette revendication d'égalité sera impossible à mettre en œuvre. Pour que tous puissent étudier, travailler, et recevoir en fonction de son travail, il est nécessaire que ce soient les travailleurs eux mêmes qui soient aux commandes de l'économie et de l'État,. Il faut une révolution et détruire le pouvoir de la bourgeoisie.

Nos révoltes ne seront victorieuses que si nous avons une stratégie pour vaincre. Il nous faut un État-major, un parti révolutionnaire. D'autre part, la grande masse de la jeunesse révolutionnaire doit s'organiser pour résister à la répression et mener l'offensive avec un plan de bataille contre la bourgeoisie.

La JCML a pour objectif d'organiser tous les jeunes qui souhaitent travailler à la révolution.

 

 

Le 6 juillet 2010.

 

20071204Villierslebel

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires