Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 10:03

Communiqué de la Fédération Syndicale Etudiante.

 

 

L'an dernier, un mouvement social massif avait lieu sur toutes les universités de l’hexagone. Il s’agit d’une lutte historique par sa longueur, sa massification et sa dureté.

Plus encore que lors des grèves précédentes où elle était déjà présente, la répression a connu en 2009 une amplification inquiétante : répression policière sur nos camarades lors des manifestations et des actions (coups de matraque, jets de bombes lacrymogènes, tirs de flashballs, arrestations arbitraires...), mais également répression de la part des directions universitaires, prêtes à envoyer la police sur les campus dans le but de casser la grève.

Ainsi, à la demande du président de l’université du Mirail, 20 fourgons de CRS étaient postés aux abords de la fac pendant une semaine et des cordons de CRS étaient chargés de «protéger» la reprise des activités pédagogiques.

Une série de convocations au commissariat ont eu lieu durant l'été 2009, pour «vol de denrées alimentaires et de papeterie», «tentative de vol d’électroménager», «destruction de biens publics» ou «coups dans les testicules». Le seul but de ces accusations est d’incriminer des acteurs et actrices visibles de la lutte sociale.

Le 5 mars dernier, un an après les faits, 7 personnes ont été reconvoqué(e)s au commissariat de police pour leur signifier leur mise en examen. Elles encourent des centaines de milliers d’euros de réparations, d’amendes et de dommages et intérêts. Elles risquent également des refus d’inscription à l’université, des interdictions de travailler dans le social et l’éducation, des peines avec sursis, et des travaux d’intérêt général.

La Fédération Syndicale Étudiante apporte son soutien aux sept inculpés du Mirail, comme à l’ensemble des militantes et militants victimes quotidiennement de la répression contre le mouvement social. Nous exigeons le retrait immédiat des plaintes déposées à l’encontre de ces étudiant(e)s.

Nous appelons également à se rassembler devant le Tribunal de Grande Instance de Toulouse le jeudi 24 juin prochain à 8 heures afin d’exprimer notre refus de cette répression.

Face à la répression, la solidarité est notre arme !

Le porte-parolat de la FSE

 

p14basManifFSE.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Articles
commenter cet article

commentaires