Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 18:54

L’armée turque et ses mercenaires islamistes ont commencé à attaquer militairement avec des moyens lourds, le canton d’Efrin, à l’ouest de ROJAVA, depuis les zones qu’elle occupe, sur le territoire de la Syrie. Leur but immédiat est de conquérir ce canton. Et selon leur rêve conquérir celui de Manbij et ensuite, Kobané…

Les YPG et le  PYD avec la « fédération démocratique de la Syrie du nord  » ont montré la voie pour résoudre les conflits inter-ethniques et pour satisfaire les revendications nationales et démocratiques du peuple Kurde.

Aussi parce qu’elle représente une expérience inédite d’une lutte de libération nationale liée à une lutte démocratique sociale et inter-ethnique, ROJAVA et ses peuples n’ont que des ennemis déclarés ou masqués internationaux, régionaux et internes à la Syrie.

Les Kurdes, exclu de négociation de Genève et de Sotchi, ont avec la libération de Rakka et la création de la fédération nord de Syrie, contrecarré tous les plans impérialistes et des forces et états réactionnaires dans la région :

La Turquie en proie à des difficultés internes est la première à être touchée ; ses projets de domination régionale bouleversés, c’est un très « mauvais » exemple qui pourrait être suivi par les peuples de Turquie. Pour la Turquie une victoire militaire est nécessaire pour assurer une victoire politique.

Russie et USA, entretiennent des contacts avec les Kurdes, visant à les utiliser dans leurs projets impérialistes. Les différentes déclarations contradictoires des USA et la Russie sont liées à la situation sur le terrain. Comme l’expliquait un dirigeant Kurde Murat Karayılan : « il n’y a aucune autre force qui peut remplacer les Kurdes… Si la Turquie peut bombarder Efrin impunément, la Russie a sa part de responsabilité. Quant aux USA ils adoptent un double visage pour essayer de gérer la situation. Les Kurdes d’EFRIN vont résister par leurs propres moyens comme à Kobané et grâce à la solidarité internationale ».

Le devoir des communistes et des anti-impérialistes est de soutenir ROJAVA contre tous ses ennemis.

Il ne faut pas attendre, parce que l’ennemi n’attend pas !

Le ROCML appelle tous les anti-impérialistes et les communistes à se regrouper pour mener ce combat aux côtés de leurs frères kurdes, arabes, assyriens, syriaques… et pour défendre l’avenir démocratique de la Syrie qui est déjà en œuvre dans le cadre de fédération démocratique du Nord de la Syrie.

ROCML le 19 janvier 2018

Partager cet article
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 08:46

Rassemblement à Paris le 14 mai à 15h – Place de la République « […] Le président Erdoğan et le gouvernement AKP ont pratiquement subordonné la justice turque à l’exécutif par plusieurs interventions gouvernementales et juridiques au cours de ces deux dernières années. Maintenant, une motion récente par le gouvernement de lever l’immunité législative cherche à évincer l’opposition politique du parlement. Si adoptée, par l’ajout d’une clause provisoire, cette motion va servir à suspendre l’article 83 de la Constitution, qui garantit l’immunité parlementaire. […] Nous considérons cette motion comme une tentative de coup politique pour complètement détruire la séparation des pouvoirs en subordonnant le pouvoir législatif à l’exécutif et en laissant le législatif à la grâce d’un pouvoir judiciaire bien politisé et partial.

 

En cas de succès, ce coup serait une étape la plus cruciale pour Erdoğan pour remplacer le système parlementaire de la Turquie, avec un système présidentiel absolutiste dans lequel les pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif seront pratiquement monopolisés par le Président lui-même. […]

 

Cette motion vise à détruire est l’opposition du HDP au parlement. Malgré le seuil électorale antidémocratique de % 10, les arrestations massives, l’emprisonnement de milliers de nos dirigeants, les membres et les électeurs, les centaines d’attaques physiques sur nos bureaux, et la criminalisation et nous désignant comme bouc émissaire ; le bloc Erdoğan-AKP n’a pas réussi à nous empêcher d’entrer dans le parlement lors des élections du 7 Juin et 1er Novembre 2015. […] Nous vous rappelons la révocation de l’immunité parlementaire et l’emprisonnement des députés Kurdes de DEP en 1994, sous prétexte de «lutte contre le terrorisme» était à la fois un symptôme et stimulant de l’une des périodes les plus violentes du conflit kurde-turc. Dans le virage totalitaire que le système politique turc a pris récemment, celle qui critique du bloc Erdoğan-AKP est étiquetée comme un «terroriste» ou «sympathisant du terrorisme ». La fermeture de la représentation parlementaire à l’opposition politique rendra les Kurdes et d’autres populations marginalisées de la Turquie encore plus vulnérables à de graves formes de violence d’Etat et de répression. […] » Coprésidents du HDP M. Demirtas et Mme Yüksekdag Nous invitons toutes les personnes et institutions embrassant les valeurs démocratiques universelles à prendre des mesures immédiates et concrètes, fortement élever la voix, et se tenir en solidarité avec notre lutte contre le coup d’Etat politique destiné contre le parlement et le HDP !

Partager cet article