Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 18:38

Jon Anza est un militant de l’Izkierda Abertzale (gauche indépendantiste basque). Il a passé 21 ans en prison pour appartenance à Euskadi Ta Askasuna (ETA, qui signifie « Pays basque et Liberté ») et vivait réfugié à Ahetze En Iparralde (Pays basque Nord).

 

Le 18 Avril 2009, Jon prend le train à Baiona (Bayonne) pour Tolosa (Toulouse), mais n’est jamais arrivé à destination.

 

Sa famille, pensant d’abord qu’il était retourné dans la clandestinité, n’a rien fait pour le retrouver. Mais après un mois sans nouvelle, elle a décidé de lancer des recherches. De plus, ETA affirme que depuis le début de l’année, la police surveillait Jon, après avoir trouvé ses empreintes dans une cache. Il devait en effet se rendre à Tolosa dans le but de remettre une somme d’argent à un groupe de personnes, qui affirment qu’il ne s’est pas présenté à eux. Idem pour les groupes prévus les jours suivants, au cas où.

 

Il ne fait presque aucun doute que, comme Lasa, Zabala, Pertur, Naparra et Popo Larre, Jon a été victime d’un enlèvement. Ceci n’est pas sans rappeler l’époque des Grupos Antiterroristas de Liberación (GAL, qui signifie Groupes Antiterroristes de Libération, ayant opéré de 1983 à 1987 dans les Etats français et espagnol), qui menaient une guerre sale, enlevant et assassinant des militants indépendantistes basques.

 

La Jeunesse Marxiste de Pau condamne ces pratiques qui émanent des Etats français et espagnol. Elles résultent du sentiment de la classe dominante d’être menacée. Ainsi, pour faire face à une forte contestation – comme au Pays basque – la bourgeoisie applique une forte répression. Cette attitude peut être qualifiée de fascisante, car elle n’est qu’un pas de plus vers un système encore plus répressif et autoritaire. En effet, on nous teste : si le peuple plie devant ces tentatives d’intimidations, les tenants du capital comprendront qu’ils peuvent généraliser ces méthodes. Partout, la répression se fait sentir de plus en plus : au Pays basque mais aussi dans le reste de l’Etat français, par exemple, où les étudiants engagés syndicalement et politiquement ont été victimes d’une forte répression, lors du dernier mouvement étudiant.

 

Stop à la torture au Pays basque, stop à l’état d’exception qui prive
une partie de l’électorat basque d’une représentation démocratique,
stop aux illégalisations des partis de la gauche indépendantiste basque,
aux enlèvements et aux assassinats de ses militants !

GORA EUSKAL HERRIA SOCIALISTA !

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Paul Emile CHARLTON 15/03/2010 10:55


Enlèvement ‘ sur ordre’ de Jon Anza
Si l'on étudie l'emploi du temps de mon portugais /et de son complice (voir pour cela sur www.editionsliberte.com 'Lettre ouverte aux familles ...’ page 70) , qui est quand même très très pris vu
les cadences infernales imposées, l'on s'aperçoit que comme par hasard il était libre : le 18/04 pour, sur ordre, enlever Jon, mais également le 28 pour aller le récupérer (fin du sommet
Sarko/Zapatero) et le 29/04/2009 pour laisser Jon, mourant…sur un trottoir de Toulouse. On lui accorde même trois quatre jours de récup...
* Pour Paul Emile, avec tout ce qu'il sait maintenant, ce n'est plus une 'intime conviction' c'est une certitude!


Paul Emile CHARLTON 12/03/2010 19:08


Cadavre de Jon Anza retrouvé à la morgue de Toulouse.
Excusez- moi les Basques mais vous venez de vous faire baiser !
Qui pourrait être assez con pour gober et croire une ineptie pareille.
Pourtant je vous avais bien averti, famille, militants, avocat, peuple basque, etc… que Jon Anza avait été ramassé ‘sur ordre’ par mon portugais et que Sarkozy rencontrait pour un sommet
‘sécurité’, comme par hasard, Zapatero une semaine après la disparition de Jon… L’ on ne pouvait trouver plus symbolique présent. Mes écrits en leurs temps, entre autres, sur ‘Futurrouge’ de Pau ou
sur CSBP (Comité de Solidarité Peuple Basque) en témoignent, ainsi que mes mails à, Avocat (e) , Batasuna et Askatasuna !!!
Ils viennent de vous le sortir d’un placard et de vous refaire le coup de ‘Boîte à Pandore N°40 sur www.editionsliberte.com
Et mon portugais vous l’aviez pas facile, vous qui êtes sur place, pour le faire parler ?
Consolez- vous, Corsica Nazione eux aussi ont été avertis pour d’autres affaires de disparitions et eux aussi ferment leurs gueules.
Qui a des couilles dans ce pays de merde ?



LIBRE OPINION
Charlton avait marqué : « L’o n ne pouvait trouver plus symbolique présent »

Jon Anza disparait le 18/04/2009
Sommet ‘Sécurité’ Sarkozy / Zapatero le 26 et 27/04/09 en Espagne
Jon Anza aurait été retrouvé le 29/04/2009 …mourant…à Toulouse

LIBRE OPINION


Paul-Emile CHARLTON 18/06/2009 12:34

Jeunesses marxistes Pau
+ Le labo Anarchi salut, une info qui devrait vous intéresser, d'autan plus que sur la Drôme il est 'parti', entre autres,une dizaine de jeunes de 20 ans...( sur Marseille d'après ce que l'on m'a raconté...);

A votre éventuelle dispo ( j'ai l'habitude). Salutations. Paul-Emile CHARLTON.


Info Batasuna et Askatasuna.

Disparition Jon Anza 47 ans Bayonne 18/04/2009.

Info : Trafic organisé et commandité d'êtres humains sur l'Europe de l'Ouest pour le compte du Nouvel Ordre Mondial !!!
( tout sur mon site....voir Boîte à Pandore N°48 )

Il se peut que Jon est été malencontreusement et' par hasard ' une victime de cette saloperie de réseau ? Peu probable.
Mais il se pourrait également que cette disparition soit un enlèvement commandité et exécuté sur ordre....( Comme par exemple les enfants Thirard en France (Ramatuelle) les deux frères et un mois plus tard la soeur, mais aussi Edmond Goubert le directeur du port autonome de Marseille...Un père et dix jours plus tard !son fils en Espagne et idem Italie...) Cela ils savent très bien faire !..(et ils ont les hommes qu’il faut pour le faire, ils ne ratent personne).et pires saloperies encore ( je vous raconterai certaines de leurs dernières combines en France ... Tout est au frais au cas ou... ) En ce qui concerne l' ETA, je ne pense pas qu'ils laissent* faire ces saloperies à leurs flics.( Trop de risques).



* Mattin, j 'ai des doutes sur ceux qui pourraient être les commanditaires ....


J'espère que pour Jon il n'est rien de tout cela.

Dernières disparitions sur votre région:



28/12/08…….. Susana Garcia Vega 31 ans Oviedo Espana

29/12/08……… Joseph Simon 63 ans Verteuil d’Agenais 47

01/01/09………. Sara Sofia Lopes Dos Santos 3 ans Portimao Portugal

01/01/09 ……… Alvaro Bitencourt Neto 16 ans Setubal Portugal

08/02/09………. Chloé Esse 24 ans Setubal Portugal

11/03/09………. Armindo dos Santos Ribeiro 68 ans Vila Real Portugal

24/03/09………. Abdelkader Moukrim 80 ans !!! Burjassot Valence Espana

26/03/09…….. Pedro Matias Sanchez Riesgo 31 ans Gijon Espana

26/03/09 ……… Luis Perez Garcia 86 ans !!! Gijon Espana

18/04/09……….. Jon Anza 47 ans Bayonne 64 France



N'ayant pas récupéré les dates des différentes disparitions européennes, je n'ai pu effectuer pour l'instant l'analyse de ces très récentes disparitions, comme je l'ai fait les années précédentes ( voir Lettre ouverte aux familles...sur site.)



Les Basques, en étant entre les gardes à vues, perquisitions, convocations et prises d'ADN à ma douzième convocation chez les flics, je vous remercie par avance de m'en éviter une treizième...De toute manière à eux j'ai plus rien à leur dire...



Je reste de votre combat, de vos espérances pour Jon et à votre entière disposition.



Paul Emile CHARLTON ( 58 ans / Albi 81)



Qui est Paul Emile CHARLTON :

* Historique

En 1997, je trouve l’homme (un portugais, mon ancien voisin !) qui a plus que certainement pris la petite Marion WAGON sept ans à Agen (47) France.

Je dépose au SRPJ Toulouse. (Police Judiciaire)

L’inspecteur sur rendez-vous (un corrompu), fort désagréable, me prend la déposition sur un brouillon et ne me fait rien signer ! (Cet enfoiré de flic devait tremper dans les soirées toulousaines de l’affaire du serial killer Patrice Alègre) .

Je continue à m’intéresser discrètement à ce portugais avec qui je buvais l’apéro et qui avait eu une réaction d’une extrême violence au bistrot du village quelques années avant…. tout simplement parce que je lui avais dit que – « je l’avais aperçu la veille en ville » !

Le problème c’est que, où il se trouvait, venait d’avoir lieu une disparition.

Pédigrée remarquable: fausse licence de taxi à Agen, trafiquant de drogue, de meubles, de voitures, de chiens, de machines à sous, (et je le sais maintenant : d’êtres humains.)

Je le savais ces débuts d’années 2000 sur « Le Centre de la France » et « Paris »…

En 2004, je retrouve mon suspect à Guermantes (77), (700 km de chez moi) : ‘Chez les menteurs’ dans le village et très certainement la rue où a disparu la petite Estelle Mouzin 9 ans.

Je parle au téléphone au Portugais et lui tends un piège :

- … « Je cherche………… »

- … « Oui oui c’est moi, j’ai de la famille à… »

- « J’habite à _____ et derrière____ je suis mitoyen avec un….

- « Oui c’est mon frère_______ qui a acheté cette maison… » ...

Vite j’appelle la police de Paris (SRPJ Versailles) et la Gendarmerie d’Agen.

Je n’ai jamais vu aucun policier ni aucun gendarme !

Je continu à enquêter …et faxe mes découvertes aux flics et gendarmes (27 pages de fax), qui ne bougeaient pas le petit doigt, venant tous d’être mis au ‘Garde à vous’ dès le premier jour par leur Ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy.

Au bout de dix mois :

Garde-à-vue /Perquisition/ Destruction du disque dur de mon ordinateur. Summum oralement : « Interdiction de parler et de s’occuper de cette affaire ! » (Je viens d’apprendre que le gendarme O.P.J. (ripoux de notoriété) qui avait dirigé ma garde à vue (11heures) n’était autre, du temps de l’affaire Alègre, que l’entremetteur de soirées fines voir sadomaso pour le département du Tarn…Ils m’avaient envoyé un mec à eux !

Ils ont même essayé l’arme psychiatrique (internement / voir Boîte à Pandore N°3)…. sauvé par un Officier de Police Judiciaire très sympathique qui m’avait averti :

- « Attention, prenez vos précautions, ils vont essayer de vous faire passer pour fou »

Je retrouve mon portugais sur Toulouse dans l’affaire Alègre (‘affaire des notables’), à qui il a livré certains enfants destinés à des soirées de pédo-criminalité et sadomasochistes où étaient des politiques Français de Droite et de Gauche. Sur Toulouse, l’argent de la drogue et des prostituées servait à financer les partis politiques (franc-maçonnerie). Durant mon enquête je découvre que tous les disparu(e)s de l’affaire Alègre sont plus que très certainement passés dans l’incinérateur de Cazères, sous les ordres et avec la complicité d’un colonel de gendarmerie pourri de chez pourri !

Comme je suis petit éditeur (de cartes postales) je ne me dégonfle pas et fait un livre (12/2005) que je remets en premier en LR/AR au Procureur de la République de Toulouse et aux Commandants de Gendarmeries de Cazères et Muret. Je ne vois personne, ni eux, ni tous les juges d’instructions avertis pour ces enlèvements d’enfants ou autres témoignages en LR/AR concernant certaines tribulations toulousaines ou autres crimes.

Bref :

Je m’aperçois que ce Portugais (indéniables récidives) a pris tous les enfants et adultes de France. Tous les disparus de France partent sur trois zones principales (voir carte et analyse criminelle détaillée). Réseaux de pédo-criminalité / Trafic d’organes / Crimes sataniques (sources X).

Donc, vous vous en doutez une affaire d’Etat Français….dont aucun média ne veut parler !!! Tous politiques avertis : Droite - Gauche - Extrême droite – Extrême gauche –Verts – Communistes - Centristes…

Entre les ‘gardes à vues’, auditions, convocations et prises d’A.D.N., j’en suis à ma onzième visite chez les flics ou gendarmes !

Au Canard Enchaîné l’on me dit « Mais que font les autres… ? ». Certains médias m’ont dit avoir eu des pressions, d’autres me disent ‘Bonne chance’, mais surtout tous la ferment …

Elle y a mis le temps …mais l’hydre de la franc-maçonnerie et du Nouvel Ordre Mondial a fait son œuvre.

Ce Portugais qui continue tous ces enlèvements en France habite maintenant au Portugal. Et il continue sa sale besogne dans ce pays plus en Espagne Belgique Autriche Allemagne de l’Ouest Suisse et Italie.

Il est indéniable que tous ces enlèvements sont orchestrés !

Tous flics Européens avertis . En cinq ans j’en ai vu aucun !

Il travaille pour la pègre …. .mais surtout pour d’autres !!! je l’ai compris l’hiver dernier en étudiant les disparitions Italiennes : ce qui confirmait bien tout ce qui m’a été avancé dans le détail à Marseille.

Lors des longs déplacements ‘obligés’ de changement de zone ils roulent très certainement à deux et il bénéficie de complices locaux (réseaux) sur tous les points de livraisons. On lui a certainement fourni des ‘Taser’s bien avant d’en équiper les polices Européennes.

‘Il livre où il prend !’……. Qui le commande ?

Toutes les preuves irréfutables de : Trafic commandité d

Kaouche Samir 16/06/2009 15:00

Bonjour,

voici la verité :l'arme nucléaire (arme de théâtre) , les chambres à gaz (harcèlement collectifs par signe) , les R.G. (des militants socialistes infiltrés dans l'administration et ailleurs , "Rive Gauche" en réalité ) , le P.S. (FBI en France , sur le logo il y a la rose et le poing fermé =point fermé , HOOVER , administrateur du FBI du 10 MAI 1924 à 1972 date de création du P.S. par F.Mitterrand ) et d'autres choses qui se passent actuellement en France à Lyon . Le parti socialiste fait construire des immeubles où il installe des militants socialistes , des individus gauchis . Ils ont un profil de la cloche ou s'en rapprochent et arpentent les rues (les R.G., la Rive gauche) : "arpenteurs" est le terme maçonnique . Les Renseignements Généraux ne sont pas des policiers , mais des militants socialistes . Leur présence est sur Lyon depuis plusieurs années .


HOLOCAUSTE

1°Chez les Juifs, sacrifice où la victime était entièrement consumée par le feu. Abraham, levant les yeux, aperçut derrière lui un bélier qui s'était embarrassé avec ses cornes dans un buisson, et, l'ayant pris, il l'offrit en holocauste au lieu de son fils, SACI, Genèse, XXII, 13.

Le dictionnaire de Cambridge nous parle même d'holocauste nucleaire .

DES ACTES DE TORTURE PSYCHOLOGIQUE SE COMMETTENT ACTUELLEMENT A LYON PAR CETTE MILICE des RG , la Rive Gauche , le FBI en France .

milice
nom féminin
(latin militia, service militaire , servus esclave)

* Du Moyen Âge au XVIIIe s., troupe levée dans les villes ou les paroisses pour renforcer l'armée régulière.
* Organisation paramilitaire constituant l'élément de base de certains partis totalitaires ou de certaines dictatures.
* En Belgique, service militaire.



http://resistefrance.jimdo.com