Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autoc.png

 

 

La JCML est l'organisation de jeunesse du ROC-ML

 

Pour nous contacter: jeunessemarxistepau@hotmail.fr

 

Musica



 

 

Vidéos

ROCML

RETROUVEZ NOUS SUR LE SITE OFFICIEL

DE NOTRE ORGANISATION :

 

LE SITE DU ROC ML : http://rocml.org/

 

 

 

 

 

 

Tags

11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 14:24

LA SCISSION MENEE PAR DES ELEMENTS DE LA JCML NE NOUS FERA PAS DEVIER DE NOS OBJECTIFS

 

Le 6 janvier, des militants lyonnais et clermontois issus de la JCML ont décidé de quitter le ROC-ML et la JCML pour fonder une nouvelle organisation. Ce groupe, minoritaire au sein de nos organisations, a révélé n’être plus en accord avec la ligne du ROC-ML et de son organisation de jeunesse, la JCML.

 

Le ROC-ML s’est fixé lors de son premier congrès de « regrouper dans ses rangs les éléments les plus conscients de la classe » (Premier congrès du ROC ML) sur la base du marxisme léninisme. C’est cette ligne que son secrétariat et ses militants travaillent à construire en analysant la situation concrète du prolétariat de France aujourd’hui et en en tirant les enseignements nécessaires pour définir une stratégie permettant de nous lier avec ces militants conscients et avancés de la classe ouvrière.

        Refusant cette ligne politique en contrevenant régulièrement au centralisme démocratique de l’organisation communiste, ils ont décidé d’aller faire ailleurs ce que le ROC-ML leur empêchait de faire. Le ROC-ML a été constant et continu à défendre pratiquement et théoriquement la mission historique du prolétariat avec clarté, honnêteté et ténacité. Si formellement les scissionnistes acceptent le rôle historique du prolétariat, dans les faits, leurs faiblesses politiques et idéologiques, leur instabilité se concrétisent par une agitation de nature petite bourgeoise, anarchiste et spontanéiste.

 

        Alors que le Parti communiste de France n’existe pas, ils souhaitent dépenser l’énergie dont nous disposons en allant, non pas vers les luttes du prolétariat, mais en s’activant dans des mouvements à caractère petit bourgeois comme la lutte LGBT  et dans d’autres activités de type gauchiste-anarchiste « anti-répression », anti-fasciste »… déconnectées des luttes ouvrières et des tâches centrales de l’organisation communiste. Ils oublient que nos forces sont faibles, que l’idéologie bourgeoise est forte et que toute l’énergie versée dans des luttes écologiques, démocratiques, sociétales dominées par la petite bourgeoisie radicale et sur ses objectifs est perdue pour les travailleurs. De fait, ils repoussent encore plus loin dans le temps la possibilité de forger en France un véritable Parti communiste. Ils oublient l’enseignement de l’Internationale communiste qui a démontré que le Parti « se crée par la sélection spontanée des travailleurs les plus conscients, les plus dévoués, les plus clairvoyants » (IIème Congrès de l’IC).

 

        Le départ de ces éléments instables idéologiquement ne nous fera pas modifier notre ligne politique qui reste la même depuis notre fondation : analyser et parvenir à définir notre ligne politique en direction de la classe ouvrière. Cette scission devra nous renforcer idéologiquement pour préparer notre deuxième Congrès et aller de l’avant pour mener avec succès notre travail dans la classe ouvrière afin de combattre le révisionnisme et le réformisme, pour gagner à nous les éléments avancés de la classe ouvrière.

 

C’est dans le combat aux côtés de la classe ouvrière que nous construirons le Parti communiste et c’est la classe ouvrière seule qui peut mener des combats victorieux contre le capitalisme et peut entrainer derrière elle l’ensemble des autres couches de la société.

 

 

 

ROCML- JCML

 

Le 10 Janvier 2013

 

 

N. B.

 

Le ROC-ML et la JCML ne peuvent être  tenus responsables des  activités des scissionnistes  ni du contenu de leurs blogs, sites et comptes Facebook qui usurpent  le logo de la JCML et s’affichent encore comme membre de la JCML.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Jeunesse Marxiste de Pau - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires

Xuan 12/01/2013 22:16

Je n’ai pas à m’ingérer dans un débat qui concerne les JCML, mais simplement rappeler que la liquidation et le scissionnisme ont et continuent d’entraver l’édification d’un authentique parti
communiste depuis plus de 30 ans.

On ne mesure pas le gaspillage d’énergie en pure perte de tous les camarades pendant ces années, les abandons et les découragements.

L’absence de parti communiste signifie que les expériences des uns et des autres n’ont pu être évaluées dans le cadre du centralisme démocratique, et qu’elles partiront avec nous comme des feuilles
emportées par le vent et ne produisant aucun humus.

Nous commettons tous des erreurs et il nous arrive même de persévérer dans ces erreurs.
Le peuple aussi peut se tromper et soutenir majoritairement un représentant de la bourgeoisie, voire un fasciste, en pensant améliorer son sort.

Cependant à l’exception d’un très petit nombre de gens, qui entravent toute expression démocratique, pratiquent l’exclusion et le social-fascisme (historiquement les marxistes-léninistes ont été
exclus du parti révisionniste et ne l’ont pas quitté de leur plein gré), l’immense majorité du peuple a matériellement intérêt à la révolution prolétarienne, et c’est lui et personne d’autre qui la
réalisera.

Pourquoi ceux qui la souhaitent et lui apportent déjà leur contribution seraient-ils des ennemis, des contre-révolutionnaires ?

Nous ne serons jamais d’accord constamment sur tous les sujets, y compris après la création du parti communiste.

Ce n’est pas grave, penser le contraire serait une conception métaphysique qui ne tient pas compte des contradictions et de leur développement, et de l’idéalisme qui nie le reflet de la réalité
dans les idées.

Nous devons nous unir sur les objectifs les plus importants du moment, chaque fois que nous le pouvons, et confronter notre choix à l’épreuve des faits, conformément à la conception
matérialiste-dialectique.

oppong 12/01/2013 20:10

Si j'ai des reproches à adresser aux JCML, ça concerne les 2 cellules (Pau et Lyon, à un moment donné faudrait arrêter de faire croire qu'il y en a d'autres...). Je considère que les JCML de Pau
sont plus proches de ceux de Lyon que des anciens du ROC-ML. Si on doit traiter certains de petits-bourgeois dans l'histoire c'est bien les anciens de ce mouvement et pas des jeunes à qui on peut
reprocher beaucoup de choses, mais certainement pas de manquer d'une conscience de classe prolétarienne. C'est pour ça que je les ai fréquentés un moment, avant de constater l'impasse dans laquelle
se trouvait leur mouvement de jeunesse, et surtout qu'ils avaient tendance à reproduire les mêmes erreurs que leurs aînés (excès de syndicalisme au détriment du politique, peu de références aux
expériences socialistes passées, liens entretenus avec des orgas réformistes, auto-critique insuffisante...). Quant aux anciens du ROC-ML j'ai vite laissé tomber, si un jour je dois me battre ça
sera certainement pas aux côtés de ces gens-là. Je considère toujours aujourd'hui qu'il n'existe que 2 orgas communistes sérieuses en France, le PCMLM et Avant-Garde, même si je suis forcément plus
proche idéologiquement de la 2e, n'étant moi-même pas maoïste. Ce que produisent les autres orgas françaises est au mieux sans intérêt, au pire contre-révolutionnaire (avec une mention spéciale aux
partisans de la collaboration de classe au Népal)
Et je conclurais en disant que voir la JCML de Pau faire le choix du ROC-ML sans + d'avenir que le défunt CNU, plutôt que celui d'une vraie orga de jeunesse en France, ça montre bien la capacité de
nuisance des vieux du ROC-ML (même si je me doute que la JCML de Pau va s'en défendre... jusqu'au jour où ils quitteront le ROC-ML). De toute façon si toutes ces orgas croyaient vraiment au ROC-ML,
ça fait longtemps qu'ils se seraient dissous dedans, ce qu'a fait... CMC (comme par hasard).

Xuan 12/01/2013 00:46

Je suis profondément convaincu pour l'avoir vécu que le scissionisme est une maladie congénitale de la petite-bourgeoisie.
Cela va à l'encontre du centralisme-démocratique et naturellement à l'encontre de la création d'un nouveau parti communiste.
A part ça il faut juger les organisations sur leur comportement et non sur leurs étiquettes.

oppong 11/01/2013 21:07

Salut xuan
Je te rappelle que le ROC-ML (ou ce qu'il en reste) a toujours été profondément anti-maoïste...
Malgré les divergences que je peux avoir avec les JCML de Lyon, ce communiqué est tout simplement à gerber et est une porte ouverte à toutes les dérives. Un gros beauf de buros CGT pourrait tenir
le même discours.
Une chose est sûre, j'ai fait le bon choix en coupant les ponts avec ces gens-là.
Comme je l'avais dénoncé à l'époque sur le FML, chacun reste sur ses positions (à la con) et milite dans le vide; on n'a jamais été aussi loin de la formation d'un PC et on continue de s'enfoncer.

Xuan 11/01/2013 18:21

"Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots" (MAO)